À propos de nous

Le directeur général Dr. Stefan Feit nous parle des attentes des clients, la perception de soi de la Zuckerhandelsunion et pourquoi il est intéressant de prendre contact.

6 questions

Dr. Stefan Feit
Directeur général


Qu’est-ce qui vous différencie des autres négociants en sucre ?

« Nous offrons des solutions complètes dans le secteur du sucre. Grâce à notre solide connaissance dans le négoce de sucre, nous pouvons offrir à nos clients un service unique. Nous puisons dans nos 100 ans d’expérience – Ici, nous mentionnons les betteraves – et du sucre de canne, jusqu’au sucre de palme, un sucre avec des propriétés nutritionnelles physiologiques particulières. Notre production de sucre liquide était autrefois un travail de pionnier. Aujourd’hui, il est tout naturel que le sucre liquide fasse partie de notre offre. Nous nous sommes fixés pour objectif de créer de la transparence sur le marché du sucre pour nos clients ».

Vous vantez votre diversité de sucres – qu’y a-t-il de si particulier ?

« Nous voulons pouvoir offrir du sucre à nos clients, qui est adapté pour chaque utilisation respective. De nombreuses entreprises productrices d’aliments sont trop peu informées à propos des nombreuses propriétés du sucre. Le sucre de canne représente par exemple souvent une alternative économique au sucre de betterave. Dans les deux cas il s’agit de saccharose. Ici nous pouvons mettre notre expérience d´application au profit de nos clients. Nous ne vous vendons pas simplement du sucre – nous vendons le sucre qui est autant que possible adapté à vos besoins. C’est pourquoi nous proposons du sucre de betterave et de canne en différents types de raffinage, allant du blanc au brun foncé, en passant par l’or ».

Comment vos clients profitent-ils de votre réseau ?

« En collaboration avec nos partenaires, nous pouvons répondre très efficacement aux besoins de nos clients. Nous avons depuis des décennies des relations de qualité avec nos fournisseurs et producteurs du monde entier. Nos solides partenaires de distribution et partenaires logistiques réalisent des livraisons rapides et fiables. Par le biais de Cavendish & Harvey, nous comptons une confiserie expérimentée dans notre groupe. Grâce à cette grande expérience diversifiée, nous pouvons conseiller nos clients issus de l’industrie agroalimentaire de manière compétente. Lorsque vous demandez du sucre à notre société, vous n’obtenez pas seulement du sucre mais également des conseils d’applications fondés sur notre précieuse expérience. Tout cela assure à nos clients des avantages compétitifs significatifs, car ils obtiennent chez nous diversité et spécialisation de la même entreprise. »

En tant que producteur, que puis-je attendre de vous ?

« Les producteurs obtiennent avec notre soutien de nouvelles possibilités de commercialisation. Nous offrons une collaboration basée sur l’égalité et une rémunération juste. En Europe, nous avons une large base dans le secteur de l’agroalimentaire et par conséquent une demande constante de sucre. Nous voulons travailler avec les producteurs afin de développer des idées pour le développement des marchés, avec un intérêt mutuel. Notre but est de grandir ensemble. C’est pourquoi nous sommes intéressés par une collaboration de longue durée. »

De nos jours en Europe et aux États-Unis, le sucre est tenu responsable pour le surpoids d’un grand nombre de personnes. Que répondez-vous à cela ?

« Comme pour tous les aliments que nous mangeons, il s’agit de trouver le juste milieu et un bon équilibre. Naturellement, la consommation abusive de sucre est mauvaise pour la santé ! Je prends la critique publique très au sérieux. Nous devons aborder ce sujet au sein de la société. À mon avis, chaque personne est en premier lieu responsable de sa santé. Pour moi, cela signifie que l’on doit faire attention à ce qui est bon pour nous. Si quelqu’un consomme des litres de sodas au quotidien, ce n’est pas bon pour lui et à long terme il souffrira de problèmes de santé. Le film « Super Size Me » illustre ce fait de manière impressionnante. Cela vaut également pour le sel ou l‘huile par exemple.

Je trouve cela préoccupant de nommer uniquement le sucre en tant que cause pour le surpoids. Voici un exemple : le Brésil est non seulement le plus gros producteur de sucre, mais a également la consommation par habitant par année la plus élevée (env. 62,5 kg par an). Le taux de surpoids s’élève à env. 13% chez les hommes et env. 17% chez les femmes. D’une manière générale, c’est naturellement trop élevé. Pourtant, quand on s’intéresse aux États-Unis, la consommation annuelle de sucre par habitant s’élève à 32 kg. Le taux d’obésité chez les hommes est de 33% et celui des femmes de 37%. Je pense que cet exemple illustre clairement le fait qu’il y a plusieurs facteurs pour le problème de l’obésité.

Vous insistez sur le fait que vous commercez en partenariat. Que voulez-vous dire par là ?

« Nous voulons grandir avec nos clients et partenaires. Nous agissons en coopération et négocions suivant les principes traditionnels d’un « négociant honorable. » Nous aspirons à une relation professionnelle de longue durée et à une collaboration de confiance. Cette façon de faire a vraiment bien fonctionné jusqu’à maintenant. Nous avons une relation de confiance stable  avec nos nombreux clients de longue date. Cela vaut également pour nos fournisseurs, avec lesquels nous travaillons en étroite collaboration. Nous voulons continuer ainsi. En effet, c’est la base de l’histoire de notre entreprise et de notre succès depuis plus de 100 ans. »


Faites affaire avec nous